Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Text Color:
Background body Color:
Background box body Color:
Footer Background Color:
SAF ou chaudron ?

SAF ou chaudron ?

Depuis quelques années les savons saponifiés à froid reviennent en force sur le marché du savon. C’est effectivement une méthode facile à mettre en œuvre pour fabriquer de beaux savons.

Petit rappel sur le processus de saponification : huiles/beurres + soude caustique = savon + glycérine naturelle 

La méthode de la saponification à froid permet une grande liberté dans les formes et marbrages des savons. Le mélange des corps gras et de la soude caustique se fait à froid et la pâte à savon est moulée tel. Le processus de saponification résultant d'une réaction chimique, le mélange va monter en température de lui même. 

La saponification à froid permet de réaliser tout type de savons : Savon au lait de chèvre, au lait d'ânesse, au lait d'avoine, au miel, à l'argile, savon de castille, etc...

Le processus de saponification continue 72 h après le moulage du savon, vient ensuite la phase de séchage, dite "de cure" de minimum 4 semaines en fonction des savons.

Avantages : 

  • Facilité de mise en œuvre de la fabrication --> nécessite peu de materiel
  • Rapidité du processus --> il y a juste à mélanger les ingredients et à mouler
  • Esthétique des savons --> la pate à savon est facile à travailler pour réaliser de beaux marbrages ou de la Pati'Savonnerie

Inconvénients : 

  • Tous les huiles et les beurres sont saponifiés en même temps, c’est la soude qui décide de l’huile de surgraissage, même en faisant des ajouts à la trace.
  • Les ajouts peuvent être altérés durant le processus car la pâte à savon va monter en température durant plusieurs heures pour se transformer en savon.

La saponification à chaud, cuisson au chaudron, hot process : 

Le processus est le même que pour la SAF, le mélange des huiles/beurres se fait à froid, au moment de "la trace" c'est à dire quand le processus de saponification commence, la pâte va être mise en cuisson au lieu d'être moulée tel quel. Pour la cuisson à basse température, un bain Marie peut être utilisé, ou un "Crock pot" c'est à dire une mijoteuse.

Durant la cuisson la pâte va traverser plusieurs phases, dont la phase de gel.

À l’issue de cette cuisson, la saponification est terminée, le savon est sous forme de pâte, prêt à être moulé. C’est à ce moment que l’huile de surgraissage est ajoutée au savon ainsi que les ajouts précieux  (lait, principes actifs...). Il ne seront donc pas en contact avec la soude et ne monteront pas en température car la saponification est terminée.

Le savon est ensuite moulé et devra passer par minimum 10 jours de séchage, en général que se soit pour les savons saponifiés à froid ou les savons cuits au chaudron, plus la cure est longue, plus le savon se bonifie.

 Avantages : 

  • Ajouts intacts dans le savon, pas en contact avec la soude
  • Attente entre production et utilisation plus rapide 
  • Choix de l’huile de surgraissage 

Inconvénients :

  • Procédure plus longue et fastidieuse à mettre en œuvre 
  • Moins de possibilités de marbrages et moulages originaux des savons

 Voilà une petite entrée en matière, n’hésite pas si vous avez des questions, nous pouvons approfondir.

On me demande souvent quelle méthode fait les meilleurs savons, je n’ai pas la réponse à cette question car chaque méthode a ses adeptes et ses détracteurs.

Ma préférence personnelle va vers les savons au chaudron.

Testez les deux et donnez-nous votre avis :)

Laisser une réponse